. L'équitation de légèreté .

A la recherche de la 2° manière de Baucher

Plan du site     Présentation     Bibliographie     De la Légèreté     La Méthode     Préceptes     Essais vidéos     Contact     Liens      
Pause Arrêter Précédent Suivant Afficher les photos en taille réelle
       
 
 
 

 

.............. 

 

 

 

 " La carrière ne se parcourt pas toujours comme nous l’avons rêvée, mais bien
telle que la destinée nous l’a faite, et nous devons nous considérer comme ayant
rempli nôtre tâche du moment où nous avons la conviction d’avoir agi pour
le mieux dans la sphère d’action que la destinée nous a tracée. "

 

( Général L’Hotte ) 

......

 

"Rappelez-vous que c'est savoir quelque chose que d'avouer qu'on ne sait rien."

                                    ( Baucher,  Premier dialogue )                         

......

 

" Rares sont les cavaliers qui, véritablement passionnés par le cheval et son dressage,

s'intéressent profondément à ce dressage, avec abnégation, et font de ce travail,

extraordinairement subtil, une des préoccupations dominantes de leur vie ".

 

( Nuno Oliveira )

......

 

" ... Aussi ne serai-je compris qu'imparfaitement par les gens qui n'auront pas déjà

les connaissances préliminaires."

 

( Baucher )

 ...... 

 

" Ne poussez pas trop loin l’étude scientifique... Bien plutôt, étudiez les lois
de la nature, le plus souvent juste dans son oeuvre, savante par elle même,
et en la consultant, vous arriverez plus sûrement au but. "


( Rousselet )

......
 

 

" Partout donc, à l'extérieur comme en haute école, le succès est à celui qui applique le mieux

vis-à-vis du cheval cette maxime de Baucher, l'artiste inimitable

qui a émerveillé ses contemporains ( Général L'Hotte ) :

"Qu'il croie qu'il est son maître et c'est alors qu'il est notre esclave."

Là réside, selon moi, la vérité équestre." "

Le cheval est en effet le seul maître de ses forces que notre vigueur est bien impuissante, à elle seule,

à augmenter.C'est donc à lui à s'en servir à son gré et à calculer la façon de les employer,

afin de répondre pour le mieux aux indications du cavalier.

Si celui-ci veut faire par lui-même,

le cheval se laisse porter et il proportionne ses efforts à ceux que l'homme lui fait ressentir.

Mais si le cheval sait qu'il n'a à compter que sur ses propres moyens,

il s'en sert sans attendre autre chose que les indications

et, alors, il s'en sert complètement, avec toute son ardeur.   5 mai 1922

 

( Etienne Beudant )

 

Cette belle leçon devrait s'appliquer pour l'Homme, possédant, parait-il, une conscience !

......

 

 

"Le dressage raisonné du cheval constitue pour le cavalier une gymnastique de l'intelligence et du caractère qu'aucun enseignement théorique ne saurait remplacer . Elle lui apprend à la fois la fermeté et la douceur, exerce sa patience, développe énormément son jugement et ses facultés d'observation.

En dressant le cheval l'homme se dresse lui-même et dans bien des circonstances de la vie, il éprouvera les bienfaits de ce dressage. Je ne connais pas de plus utile complément de l'éducation que le dressage du cheval. Les psychologues de profession, s'ils pouvaient s'y adonner un peu, seraient surpris de la quantité de choses qu'ils apprendraient. Il y aurait là pour eux un monde de recherches encore inexploré"

 

(Gustave Le Bon)

...... 

 


 
 

La  2° manière de Baucher en trois préceptes :  

 
* La légèreté, preuve de l'équilibre
                                                                     
* Le "main sans jambes,...jambes sans main"
 
* La perfection : descente de main et de jambes
 
 
 

 
Les écuyers :
 
              Baucher : le novateur, l'artiste inimitable, le génie créateur
 
              Faverot de Kerbrech : le disciple et son livre (synthèse de la doctrine)
 
              Beudant : l'écuyer mirobolant, l'expression de perfection idéale,
                             le représentant par excellence de cette 2° manière
 
 

 
       Ce site est dédié à Martial Bironneau, mon Maître Équestre, disparu en 1979 quand
          j'étais trop jeune et n'avais rien compris mais senti un tout petit peu        
                                                                     equi.leger@gmail.com

 

" Souvenirs de jeunesse dont les traces demeurent si profondes ..."
( Général L'Hotte )
 
 
Haut de page