. L'équitation de légèreté .

A la recherche de la 2° manière de Baucher

Plan du site     Présentation     Bibliographie     De la Légèreté     La Méthode     Préceptes     Essais vidéos     Contact     Liens      
2001     2002     2003     2004     2005     2006     2007     De l'Équilibre     Du Ramener      

          On s’étonne de ne voir remuer ni mes mains ni mes jambes, pendant que mes chevaux travaillent et, pourtant, cela n’a rien de surprenant. Je ne suis ni plus souple ni plus sorcier qu’un autre, et ma position est uniquement le résultat de mes principes de dressage qui veulent le cheval léger aux éperons autant qu’à la main, qui n’admettent pas les déplacements d’assiètte comme aides, et qui laissent le cheval agir de lui-même dès qu’on lui a donné la position

 

 

        En accueillant les compliments, on risquerait de travailler pour en recevoir d’autres, alors que la seule approbation qu’il faut envier est celle du cheval que l’on monte. Il s’aperçoit, en effet, très bien, lui, des fautes commises par le cavalier, et celui-ci se rend compte de sa propre façon d’agir par le degré d’obéissance et de conservation de ses élèves.

     Et puis, quand je montais, je ne voulais pas être détourné de ce que je recherchais sans cesse : les éloges de mes chevaux, c’est-à-dire leur bonne humeur, et, par conséquent, leur obéissance et l’intégrité de leurs membres.

 

EHE - Beudant 

 


                                                                           /Documents/Beudant 2004.pdf


 

 

 

 

 

 

Bibliographie : BaucherFaverot de Kerbrech - Beudant - L'Hotte -                       Boisgilbert    - Bouhet - Bacharach - Decarpentry - De Bragance
                       Fillis
De la Légèreté : 2001 - 2002  -  2003  -  2004 - 2005 - 2006 - 2007